JEUNES ET CANNABIS : QUELLE ATTITUDE ADOPTÉE ?

 

15 ans, c'est à cet age là que la plupart des jeunes commencent à fumer du cannabis. Dans la majorité des cas, la consommation se limite à quelques « pétards » avec les copains en soirée.

Mais il n'est pas rare qu'avec le temps, le nombre de joints augmente et que l'adolescent arrive à en fumer seul dans sa chambre ou entre les cours.

11 % des garçons et 4 % des filles consommeraient régulièrement du cannabis.

 

Tous les parents d'adolescents doivent faire preuve de vigilance : des résultats scolaires en baisse,

des copains qui changent, une soudaine perte d'intérêt pour les loisirs, un manque régulier d'argent de poche... autant de signes à prendre en considération.

Au moindre doute, n'hésitez pas, parlez-en avec lui, à lui demander ouvertement confirmation.

Mais prenez garde à ce que vous dites, un mot de travers pourrait empirer la situation.

Le priver de sortie ou lui retirer son argent de poche n'est pas forcément une bonne solution.

Evitez de lui rabacher qu'il va rater ses études ou qu'il tombera à coup sûr dans les drogues dures.

A cet age là, les discours alarmistes n'ont que peu d'effet...

Essayer d'établir un dialogue de confiance. Dans un premier temps essayer de savoir dans quel contexte et à quelle fréquence il fume. Et tentez de déterminer avec lui les raisons qui le poussent à fumer :

simple curiosité, exploration de l'interdit, intégration dans un groupe, oubli de soucis, rupture sentimentale, décès d'un proche, chute de résultats scolaires...

L'adolescence est une période charnière pendant laquelle l'enfant cherche à construire sa personnalité .

 

Mais vous ne devez pas pour autant accepter cette consommation. L'enfant a besoin de limites pour évoluer : faites lui part de votre désaccord, de vos inquiétudes.
Même s'il a du mal à entendre ce discours, si le dialogue devient conflictuel, il retiendra que ses parents se préoccupent de lui et de sa santé.

 

N'hésitez pas à lui rappeler que le cannabis a beaucoup d'effets néfastes sur l'être humain :

perte de la mémoire, modification de la perception visuelle, reduction des réflexes, hallucinations,

anxiété, isolement, … autant d'effets qui ont un impact direct sur ses résultats scolaires et sur sa vie sociale.

 

Rappelez lui que ce qu'il fait est illégal : posseder du cannabis est passible de d'un an d'emprisonnement et de 3750 euros d'amende

 

Si votre enfant rentre au collège, n'attendez pas qu'il soit confronter au cannabis pour le sensibiliser aux effets néfastes, au même titre que vous allez le mettre en garde sur les dangers liés au sexe, à l'alcool ou au tabac...

Apprenez à votre enfant, dès le plus jeune age à faire ses propres choix et à ne pas imiter les autres

Une personnalité forte est certainement le meilleur rempart contre la drogue.

Il n'y a actuellement aucun contenu disponible.